La note juste


Lexique son - guitare & clavier


Lexique musique Guitare et Clavier


    Ce lexique qui sera mis à jour régulièrement n'a aucune prétention particulière, ci ce n'est de donner l'explication de quelques termes et abréviations, souvent anglophones, utilisés par les musiciens ou les techniciens (son - guitare - claviers - informatique musicale et quelques termes musicaux).


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


A

A/N : Abréviation de "Analogique/Numérique" (en anglais : "Analog/Digital). Terme principalement utilisé au sujet d'un convertisseur.

AC3 : standard de codage multi-canal et de compression de signaux audionumériques, mis au point par les laboratoires Dolby. Entraîne une légère dégradation du son vu qu'il est compressé.

Accastillage : ensemble des accessoires métalliques d'une guitare.

Accorder * : pour la musique, le fait de faire correspondre la hauteur de deux ou plusieurs instruments d'un ensemble, ou d'ajuster l'instrument de façon à obtenir la note voulue. Souvent, la note A3 (La3) utilise la fréquence (hauteur) de 440Hz.
* Le terme "accorder" ayant plusieurs significations, le mot "accord" sera de préférence utilisé en harmonie pour désigner plusieurs notes jouées simultanément. Si en facture instrumentale (et pour l'accordeur de piano), il fallait donc trouver un synonyme, le terme "accordement", proposé par le dictionnaire de la langue française de Paul Émile Littré, ne sera jamais entré en musique ; Pierre Yves Asselin, auteur de "Musique et Tempérament", proposera par la suite le terme "accordage". De nombreux professionnels parleront plutôt de "mise en accord"...

Accordoir : outil ou clé pour accordeur (de piano par exemple).

Acousmatique : écoute des sons sans que l'auditeur puisse voir précisément quelle en est l'origine.

Acoustique : tout ce qui concerne l'étude des sons, de leurs moyens d'émission, de leurs modes de propagation et de perception.

sonorisation acoustique

Épure acoustique des premières réflexions

Action : hauteur des cordes par rapport à la touche.

Active : se dit d'une enceinte à amplification intégrée (ou d'un instrument pour la préamplification). Les enceintes dites actives sont principalement les enceintes de monitoring.

ADAT : Alesis Digital Audio Tape. Format d'enregistrement numérique. Désigne les enregistreurs 8-pistes sur bande SVHS, et leur protocole de communication qui utilise des connecteurs au format optique, et dont chaque câble peut véhiculer 8 canaux.

ADSR : Attack, Decay, Sustain, Release (attaque, décroissance, entretien, relâchement). Il s'agit des quatre étapes principales de l'enveloppe d'un son dans un synthétiseur.

Aérophones : famille des instruments : à biseau (flûtes) ; à anches simples (clarinette), doubles (hautbois) ou membraneuses (trompette) ; à embouchure, naturels (trompe de chasse) ou chromatiques, à coulisse, à clefs, à piston (trombone, cornet à pistons). Ils comprennent aussi les instruments à claviers comme l'harmonium ou l'orgue, le son étant produit par des tuyaux groupés en jeux puis transmis par l'intermédiaire d'une soufflerie.

AES/EBU : standard de transmission permettant de transporter un signal audio numérique stéréophonique.

Aftertouch : messages MIDI qui sont transmis lorsqu'on enfonce une touche encore plus loin après avoir joué une note.

Aftertouch canal : Aftertouch renvoie la possibilité d'agir sur un aspect sonore en variant la pression sur une touche déjà enfoncée. L'Aftertouch canal est une commande qui ne transmet qu'une valeur par canal MIDI.

Aftertouch polyphonique : ce deuxième type d'Aftertouch, par contre, génère et transmet des valeurs indépendantes pour chaque note que vous jouez.

AIFF : format de fichiers audio utilisé sur Mac.

Algorithme : ensemble de calculs ou de fonctions mathématiques se traduisant par des traitements sur un son de base (quand il s'agit du traitement du son). Les plug-in fonctionnent sur l'application d'algorithmes sur votre ordinateur.

Alimentation fantôme : alimentation, généralement de +48V disponible sur les entrées microphones d'une console de table de mixage. Elle permet l'alimentation à travers le câble de transport du signal des microphones électrostatiques ou électret.

Alnico : alliage d'ALuminium, de Nickel et de Cobalt dont sont constitués les aimants de certains micros.

Amplificateur : circuit électrique qui augmente l'amplitude d'un signal électrique. Les préamplis fonctionnent sur le même principe, mais sur des tensions beaucoup plus petites.

Analogique : son "continu" (composé d'une infinité de positions) dont l'origine est "naturelle" : corde qui vibre, bande magnétique etc.

Anti-crénelage : ou anti-aliasing, est une technique permettant de réduire l'effet d'escalier qu'on observe systématiquement lors d'un échantillonnage numérique sur l'onde pour la rendre plus proche d'un signal analogique (où ce problème n'existe pas).

Anti-pop : bout de tissu placé au-devant du micro afin de filtrer les plausives (les "p" notamment) prononcées par un(e) chanteur(se). Vous pouvez le fabriquer vous-même en piquant un bout de collant, ou un bas de votre arrière grand' mère (ou utiliser le vôtre).

Arch top : se dit d'une guitare dont la table est bombée. On distingue les tables sculptées (carved), et celles qui sont formées sous presse (pressed).

Arpège : aussi connu sous le nom d'accord "égrené", ce terme porte sur des accords dont les notes sont jouées rapidement l'une à la suite de l'autre plutôt que simultanément.

Arpégiateur : générateur d'arpèges à partir d'une ou plusieurs notes. Fonction souvent présente sur les synthés.

Arrangeur :
1.
Logiciel chargé de créer un morceau à partir d'une grille et d'un style donné.
2. Personne chargée du choix de l'aspect sonore d'un morceau (excluant tout ce qui est structure et mélodie).

ASIO : abréviation de "Audio Streaming Input Output" (en français : Entrée/Sortie de flux audio). ASIO est une architecture de driver de cartes audionumériques créée par la société Steinberg. L'intérêt majeur de l'utilisation de tels drivers est la faible latence qui en découle. Les drivers ASIO sont beaucoup plus performants que leurs homologues standards Windows et Mac (respectivement Direct Sound et Soundmanager).

Asymétrique : liaison basée sur un conducteur et une masse.

Attaque : première phase d'un son. C'est le temps que le met l'onde sonore pour atteindre son amplitude maximum.

Atténuateur : potentiomètre linéaire réglant le niveau d'un signal.

Audiosuite : architecture de traitement en différé créé par Digidesign qui permet de se servir de la puissance de calcul d'un ordinateur pour des effets plug-in, au lieu de se reposer sur des cartes DSP externes. Audiosuite est le nom d'un format de plug-in.

Automation : l'automation est un dispositif permettant d'enregistrer toutes les modifications faites sur une table de mixage, puis de les restituer. Permet donc de faire des réglages qui varient au cours du temps !

Autopan : effet qui déplace un son périodiquement à travers l'image stéréo.

Auxiliaires : dans une table de mixage, sorties complémentaires, indépendantes du mixage principal, utilisées principalement pour envoyer les signaux ver un processeur d'effet, ainsi que pour les retours de scène.

B

Backup : sauvegarde d'un ensemble de données informatiques sur un autre support que celui où elles se trouvent déjà.

Baffle : caisson contenant un ou plusieurs HP.

Bande passante : spectre des fréquences que laisse passer un appareil sans atténuation ni distorsion. Pour qu'un appareil puisse être qualifié de haute-fidélité, sa bande passante doit être comprise entre 20 Hz et 20 kHz mininimum.

Banques de son : les banques de sons classent les sons par banques et sont sélectionnées par les commandes de sélection de banque MIDI Bank MSB et LSB.

Bargraph à leds : échelle lumineuse constituée de plusieurs leds alignées. Il permet de visualiser le niveau d'un signal électroacoustique. Aujourd'hui, il remplace fréquemment les appareils à aiguille.

Baxendall : égalisation à trois bandes, grave, médium, aigu.

Bend : façon de jouer typique du blues où l'on pousse plus ou moins une corde afin d'en augmenter la fréquence.

Binding : bande ceignant corps, manche ou crosse de la guitare.

Bird's eyes : concerne généralement l'érable. Le bois révèle un dessin caractéristique qui ressemble à des yeux d'oiseaux.

Bit (BInary digiT) : chiffre binaire. Le bit est l'unité de base dans le système de numérisation binaire, représentant un "0" ou un "1" pour "Off" et "On". Les bits peuvent être regroupés pour créer de plus grandes unités de stockage, la plus courante étant l'octet (8 bits).

Blatument : problème fréquent avec les harmoniseurs lorsque la transposition est importante. Les notes semblent se décaler par cycle.

Bloque-cordes : dispositif qui solidarise les cordes au manche de la guitare à hauteur du sillet. Il participe activement à une tenue fiable de l'accord. Il est souvent allié à un vibrato mais ce n'est pas obligatoire.

Boîte à rythmes (B.A.R.) : instrument générant des rythmiques programmées par l'utilisateur.

Boîte de direct (Di-Box) : active (alimentation fournie soit par des piles internes, soit par l'alimentation fantôme, qui doit être mise en service, de la console. Dans ce cas, la sortie symétrique du boîtier doit être reliée à une entrée microphone de la console) ou passive (pas d'alimentation), elle permet de symétriser un signal. Par exemple : convertir un signal jack en ligne XLR.

Boomer : haut-parleur de grand diamètre ayant pour fonction de retranscrire les fréquences graves.

Boost : augmentation du gain. Cela peut se faire de manière uniforme ou ne concerner qu'une bande de fréquences ; ça peut s'appeler alors "mid-boost", littéralement gain dans les médiums.

Boot : séquence de démarrage de l'ordinateur.

Boucle : partie musicale ou autre répétée plusieurs fois.

Boucle d'effets ou FX loop : dispositif permettant de détourner le signal à la sortie du préampli (send) afin de le faire passer par un effet par exemple, et de le réinjecter ensuite dans l'ampli de puissance (return).

Bounce : la commande bounce sert à transférer et à fusionner les données audio et automation de différentes pistes en une piste stéréo. Elle peut être utile pour décharger votre système de plusieurs pistes.

Bourdon : corde la plus grave d'un instrument à cordes et à manche.

BPM (temps par minute ou Beats Per Minute) : une autre dénomination pour le tempo d'un morceau, qui renvoie à la vitesse de reproduction.

Breakbeat : au départ, ce terme désignait un passage d'un morceau où seule la batterie continue à jouer, tandis que les autres instruments se taisent. La musique Dance, techno... repose souvent sur des échantillons de ces passages qui sont mis en boucle et utilisés comme accompagnement de batterie. De ce fait, un motif de batterie de plusieurs mesures est aujourd'hui appelé "breakbeat".

Brillance : une commande ou un paramètre permettant de modifier un timbre de son.

Bruit de fond : fond sonore parasite généré par un ou plusieurs appareils électriques.

Bruit rose : signal de test composé de toutes les fréquences du spectre audible (de 20 Hz à 20 kHz). Le bruit rose est émis par bandes de fréquences à énergie constante.

Buffer : mémoire temporaire dans laquelle le microprocesseur stocke provisoirement les données qu'il ne peut traiter tout de suite. Lorsque votre système rame, augmentez la taille du buffer afin de décharger les calculs faits en temps réel.

Bus : ensemble de lignes d'un circuit placées en parallèle où sont mélangés et regroupés un certain nombre de signaux, afin de les véhiculer ensemble. Relie les différents composants de l'ordinateur.

By-pass : mise hors service de l'effet. A l'origine, le signal était totalement détourné mais ce n'est plus toujours le cas...

C

Caisse de résonance : cavité d'un instrument qui lui sert d'amplificateur.

CAN : abréviation de Convertisseur Analogique Numérique (Analog Digital Converter). Convertisseur présent sur toutes les cartes sons et appareils numériques possédant une entrée analogique.

Canal MIDI : il existe seize canaux MIDI (1 à 16). L'instrument qui reçoit les données doit être réglé sur le même canal MIDI que celui qui les transmet, faute de quoi la communication MIDI ne fonctionne pas.

Cardioïde : signifie "en forme de cœur". Se dit de la directivité d'un microphone présentant une atténuation de la sensibilité vers l'arrière (à 180° de la source).

Cellule : transducteur qui transforme les vibrations en signaux électriques destinés à l'amplificateur.

Cent : un cent = 1/100ème de demi-ton.

Chaîne de motifs : ensemble de motifs qui sont reproduits l'un à la suite de l'autre afin de créer l'accompagnement d'un morceau.

Chanterelle : Corde la plus aiguë d'un instrument à cordes et à manche.

Checksum : une valeur (un nombre) servant à valider plusieurs blocs de données MIDI reçus (données SysEx). La somme de contrôle se situe à la fin du bloc de données sur laquelle elle porte.

Chevalet : c'est sur lui que repose le sillet de chevalet sur lequel passent les cordes. Sa fonction est importante car il influe sur la sonorité.

Chipset : ensemble de circuits électroniques.

Chord : sur certains synthés, bouton servant à mémoriser un accord et à le jouer ensuite via une seule touche.

Chorus : le chorus est un effet de chœur ou d'ensemble réalisé à partir d'un seul son.

Cinch : type de prise coaxiale utilisée notamment dans les connexions audio asymétriques. Mise au point par la société américaine RCA.

Clock : une unité décrivant la résolution. Par exemple, un Clock peut valoir 1/480ème de noire.

Cluster : assemblage (grappe) d'enceintes suspendues. Ne pas confondre avec le terme informatique, qui est la plus petite unité que le système d'exploitation peut attribuer à un fichier. Un cluster contient un nombre de secteurs qui dépend du type du disque dur. En terme musical, c'est une grappe de sons chromatiques que l'on joue simultanément comme un accord.

CNA : abréviation de Convertisseur Numérique-Analogique (Digital-Analog Converter).

Codec : CODeur/DECodeur. Un codec permet au programme qui l'utilise de lire un format pour lequel il n'est pas prévu à la base. Par exemple, un codec mp3 permet à un logiciel de lire et de sauvegarder les mp3.

Coil-tapping : à ne pas confondre avec le split, permet de n'utiliser qu'une partie d'un bobinage.

Combo : ampli qui regroupe au sein d'un même boîtier les sections amplification et préamplification, ainsi que le ou les haut-parleurs. C'est généralement la formule la plus transportable.

Commande de contrôle : une commande MIDI qui est transmise lorsqu'on actionne une fonction de jeu (molette de modulation, pédale, etc.). Chaque fonction est représentée par un numéro unique.

Commutateur Portamento : commande de contrôle MIDI permettant d'enclencher et de couper l'effet Portamento.

Compandeur : un compandeur est un compresseur-limiteur, une combinaison de compression et d'expansion du signal. Le compandeur atténue le signal d'entrée au-dessous du seuil ainsi que le niveau sous la largeur de bande.

Compresseur : dispositif électronique dont le rôle est de réduire en souplesse le niveau des signals trop élevés. Les quatre réglages principaux sont : treshold, ou le seuil qui est le niveau de signal à partir duquel le compresseur entre en fonction ; ratio, c'est-à-dire le rapport de compression, soit le niveau d'entrée et le niveau de sortie (ex : 3 : 1) ; attack, le temps d'attaque : temps de réaction du signal qui dépasse le seuil ; release : temps de relâchement, c'est le temps de retour au niveau normal. Pour les appareils à taux de compression élevé (supérieur à 10 : 1), ils sont appelés limiteurs et disposent des mêmes réglages que le compresseur. On retrouve quelque fois un autre réglage, knee qui représente la courbure (d'un angle direct à plus ou moins souple) à partir de laquelle la compression entre en action.

Compression dynamique : méthode de traitement du son destinée à limiter les différences de volume, en augmentant les sons faibles et en abaissant les sons forts.

Compression numérique : réduction de la quantité de place occupée par une information selon deux procédés : la compression destructive et la compression non destructive.

Compression temporelle : raccourcissement de la durée d'un échantillon sonore sans modification de la hauteur du son.

Control change : paramètre transmis par un contrôleur MIDI (par exemple, une molette de modulation) permettant de changer un paramètre du son (tremolo, panoramique, volume etc.).

Contrôleur : système de commande assurant le pilotage des circuits d'un synthétiseur (clavier, guitare, instrument à vent...) et qui est capable en temps réel de modifier la valeur spécifique de plusieurs paramètres d'un instrument récepteur.

Contrôleur à vent MIDI : un contrôleur à souffle évolué dont on peut jouer comme un saxophone ou d'un instrument à vent similaire. Ce faisant, on génère des commandes MIDI servant à piloter un générateur de sons et que l'on peut enregistrer avec un séquenceur etc.

Convertisseur : les convertisseurs permettent de transformer un type de signal en un autre. Exemple : les convertisseurs N/A transforment un signal numérique (nombres) en analogique (courant électrique), un convertisseur A/N fait l'inverse.

Cordier : accessoire qui maintient les cordes.

Cordophones : famille d'instruments de musique répartis en trois groupes : les instruments à cordes frottées, soit par un archet (famille des violons), soit par une roue (vielle à roue) ; les instruments à cordes pincées, soit par les doigts, sans manche (lyre, harpe) ou avec manche (luth, guitare), soit par un mécanisme (épinette, clavecin) ; les instruments à cordes percutées, soit par la main (cymbalum), soit par un mécanisme (clavicorde, piano).

Courbe de réponse en fréquence : considérons un signal sinusoïdal délivré à l'entrée d'un appareil, d'une intensité sonore fixée, mais dont la fréquence balaie l'ensemble du spectre de 0 Hz à "l'infini". La réponse de fréquence de cet appareil est la courbe représentant le niveau de sortie de cet appareil en fonction de la fréquence du signal en entrée de cet appareil.

CPU : Central Processor Unit : microprocesseur.

Crête-mètre : appareil de contrôle du niveau instantané maximal d'un signal électroacoustique. Cet appareil, gradué en décibels, peut se présenter sous la forme d'un galvanomètre à aiguille ou sous la forme d'un bargraph à leds.

Crossfade : cette fonction permet de faire passer en douceur d'un son à un autre.

Crossover : permet de répartir le son entre deux pistes en fonction des fréquences. Généralement utilisé pour diriger les basses vers une enceinte spécialisée (caisson basse).

Crunch : sonorité pas trop saturée souvent utilisée pour des accords, parfois en blues bien que le son soit alors légèrement différent.

Customiser : faire des modifications qui personnalisent un instrument ou un appareil.

Cutaway : échancrure pratiquée sur le corps de la guitare et destinée à faciliter l'accès aux aigus. On distingue les simples cutaway et les doubles cutaway.

Cut-off : fréquence de coupure du filtre : haute pour un filtre passe-bas, basse pour un filtre passe-haut et à la fois haute et basse pour un filtre passe-bande.

CV (Control Voltage) : c'est le contrôle d'un oscillateur par une tension dépendant des notes jouées sur le clavier d'un synthé. Les deux standards utilisés sont le Volt/Octave et le Hertz/Octave.

D

DAT : Digital Audio Tape. Support d'enregistrement numérique, comme le CD, mais fonctionnant avec une bande, comme la K7.

Decay : le "D" de ADSR. Temps mis pour passer du maximum de l'amplitude (atteint à la fin de l'attaque) au niveau de maintien (sustain).

Décibel (Acoustique) : mesure relative au volume sonore. Symbole : dB, (le dB(A) ou le dB SLP). Pour l'oreille humaine qui n'a pas la même sensibilité à toutes les fréquences (la plus grande se situant entre 1000 Hz et 7000 Hz), le dB(A) représente le niveau de pression acoustique corrigé qui tient compte de ce phénomène, contrairement au dB SLP (Sound Pressure Level).

Décibel (électrique) : k(dB) : il est défini mathématiquement comme le rapport entre deux puissances, ou le rapport entre deux tensions. Le décibel ne présente jamais un niveau électrique, mais un rapport exprimant soit un gain (+) soit une atténuation (-) du niveau d'un signal. Symbole : dB. Il existe aussi le 0 dBm, le dBu ou le dBv.

Declicker : outil permettant de supprimer les "clics" d'un enregistrement.

De-esseur : atténuateur (logiciel ou matériel) des sifflantes et des occlusives (plosives) d'un son.

Délai ou Delay : littéralement, retard. Lorsqu'ils sont espacés et nombreux, on appelle ça écho. Ce dispositif électronique, permet de retarder un signal électroacoustique.

Denoiser : procédé permettant d'atténuer le bruit de fond d'un enregistrement.

Depth : l'intensité avec laquelle un effet modifie le signal entrant.

Detune : léger désaccord des notes. Cela se produit fréquemment sur une douze cordes mais sur une six, on le reproduit artificiellement avec le secours de l'électronique.

Di-Box : cf. Boîte de direct.

Diapason :
- longueur vibrante de la corde
- Petit appareil qui reproduit un son invariable de référence. Il peut être de forme diverse, mais le plus répandu est le "diapason à fourche" constitué d'une tige en acier recourbé en U. La hauteur de la note absolue de ce la du diapason a été normalisée en 1859 seulement en France à 435 Hertz (soit 870 vibrations simples à la seconde) ; l'étalon est alors déposé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En 1953, par la convention internationale de Londres, toujours en vigueur, la hauteur absolue a été en théorie normalisée à 440 Hertz. Néanmoins, en pratique, on constate que cette convention n'est pas scrupuleusement suivie et l'on observe à la fin du XXe siècle une "dérive" variable, selon les pays et les genres de musique, autour de 440-445 Hz.

DIN : connecteur à cinq broches qui assure les liaisons entre les appareils de musique à la norme MIDI.

Dipswitch : mini interrupteur en plastique commandant en général une fonction que l'on ajuste qu'exceptionnellement.

DirectSound : driver développé par Microsoft (fourni avec DirectX, donc avec les installations Windows), standard mais peu adapté aux applications audio consommatrices de grand flux de données. Dans ces conditions, préférez donc les drivers ASIO.

Direct-to-disk : méthode d'enregistrement sonore directement sur disque dur. Permet ainsi des enregistrements bien plus longs, puisque le disque dur possède une capacité bien plus grande que la mémoire vive.

DirectX : technologie permettant aux programmes Windows d'accéder directement au hardware.

Distorsion : effet de saturation du signal produisant des harmoniques supplémentaires.

Distorsion harmonique : différence entre le son qui devrait être joué (tel qu'il est sur le support) et celui qui est produit réellement après être passé dans un appareil. Tout matériel audio est forcément source de distorsion harmonique : plus elle est faible, meilleure est la qualité du matériel.

Dithering : traitement numérique dont le but est de linéariser un signal audio numérique en ajoutant un signal aléatoire de faible amplitude.

Dive-bombing : effet de vibrato qui fait penser à une bombe qui tombe. On joue une note qui "larsène" et on détend les cordes : c'est toujours saisissant !

Données "Bulk" (blocs de données) : un type de données SysEx qui contient les réglages internes d'un appareil.

Données Sample (d'échantillon) : données qui comprennent la forme d'onde échantillonnée ainsi que les paramètres spécifiant comment elle doit être reproduite, dont le début et la fin de lecture, etc.

Doppler : phénomène concernant les sources sonores en mouvement, se traduisant par un changement de la hauteur tonale (ex : une ambulance produit un son plus aigu quand elle vient vers vous et plus grave quand elle vous dépasse).

Driver : partie logicielle permettant le fonctionnement de la partie matérielle.

Dry : le signal audio original qui n'est pas traité par l'effet. En règle générale, on n'utilise jamais que le signal traité par l'effet. Pour la plupart des effets, on établit un mélange du signal qui est traité par l'effet (souvent appelé "Wet") et du signal entrant qui contourne l'effet ("Dry").

DSP : sigle de "Digital Signal Processor" (processeur de signal numérique). Un DSP modifie les signaux dans le domaine numérique, générant ainsi une multitude d'effets différents.

Dump out : la fonction servant à transmettre des réglages sous forme de blocs de données SysEx MIDI.

Durée : la durée pendant laquelle une note sonne effectivement.

Dynamique : ensemble des nuances d'intensité sonore d'une exécution musicale - Rapport entre le son le plus fort et le plus faible. S'exprime en décibels.

E

Échantillon : son numérisé, échantillon sonore. Connu aussi sous le nom de sample.

Échantillonneur (Sampler) : machine destinée à l'enregistrement, au traitement et à la restitution de fragments sonores. Les samplers sont souvent pilotés en MIDI par un séquenceur.

Écho : réflexion d'une onde qui atteint l'auditeur en moins de 50 ms après l'onde directe. Il y a alors une sensation de répétition.

Echo Back (MIDI Soft Thru) : la fonction qui permet de retransmettre les données MIDI reçues via le connecteur MIDI OUT.

Éclisses : sur une guitare à caisse, il s'agit des côtés de la caisse.

Éditer : le fait de modifier/changer les données.

Éditeur audio/sonore : logiciel permettant de découper et de transformer des samples.

Effet : appareil électronique destiné à apporter une modification à un signal électroacoustique. Par exemple : ajout de réverbération ou correction en fréquence.

Effet système : un effet qui peut être utilisé par toutes les parties en réglant les paramètres Send Level et Return Level. Les effets systèmes servent en général à ajouter de la réverbération, du Chorus etc. à tout un morceau de musique.

Égaliseur (EQ) : un circuit ou appareil qui divise le spectre de fréquences en plusieurs bandes dont le volume peut être augmenté ou atténué individuellement afin d'arriver à la réponse en fréquence (timbre) souhaitée.

Égaliseur graphique : il relève de 0 à +12 dB, ou il atténue de 0 à -12 dB le niveau de signal à différentes fréquences fixées par le constructeur et réparties sur le spectre audio de 20Hz à 20kHz. Chaque fréquence de correction constitue une bande. On rencontre fréquemment des égaliseurs 10, 15 ou 31 bandes (pour la guitare, voir le chapitre "effets" de la page guitare). L'égaliseur 31 bandes ou 1/3 octave est l'égaliseur de référence en sonorisation professionnelle. Ses fréquences de correction normalisées sont les suivantes : 20 - 25 - 31,5 - 40 - 50 - 63 - 80 - 100 - 125 - 160 - 200 - 250 - 315 - 400 - 500 - 630 - 800 - 1k - 1,2k - 1,6k - 2k - 2,5k - 3,1k - 4k - 5k - 6,3k - 8k - 10k - 12,5k - 16k - 20k (fréquences en Hertz, standard ISO).

Égaliseur paramétrique : égaliseur rencontré sur les voies des consoles. On procède toujours à un gain ou à une atténuation de niveau de certaines fréquences mais, cette fois-ci, la fréquence de correction peut être choisie par l'utilisateur. De plus, l'égaliseur comporte un réglage de largeur de bande ou "facteur Q" (largeur du spectre souhaité). Si le réglage de ce paramètre n'est pas disponible, l'égaliseur est dit semi-paramétrique.

Électroniques active et passive (guitare) : contrairement à l'électronique passive, l'active intègre un circuit de préamplification nécessitant en général une alimentation par pile 9V.

Enclenchement/coupure de note : deux messages MIDI signalant le début et la fin d'une note sur un instrument compatible MIDI. Lorsqu'on appuie sur une touche (ou que l'on pince une corde sur les guitares MIDI...) L'instrument transmet une commande d'enclenchement de note ; lorsqu'on relâche la touche, l'instrument envoie un message de coupure de note.

Enregistrement en temps réel : sans doute la façon la plus naturelle d'enregistrer des données, où toutes les données sont enregistrées comme vous les jouez, comme s'il s'agissait de données audio.

Enregistrement pas à pas : une façon "d'enregistrer" de la musique en entrant les notes une à une et en spécifiant leur position, leur durée, leur valeur de toucher, leur hauteur etc.

Enregistreur de données MIDI : un dispositif MIDI capable de recevoir les réglages internes d'un instrument sous forme de données SysEx MIDI et de les sauvegarder sur disquette, SD...

Entrée de données : une commande de contrôle MIDI qui sert essentiellement à régler la valeur des paramètres RPN.

Enveloppe d'amplitude : une courbe qui décrit l'évolution de l'amplitude (volume) d'une note entre le moment où la note est déclenchée (attack) et celui où elle est coupée (relâchement).

Esclave : se dit d'une machine entièrement contrôlée par un autre appareil, appelé "Maître".

Étouffement : une fonction permettant de couper la reproduction d'une piste.

Événement : une instruction de données d'une séquence (commande d'enclenchement/de coupure de note, changement de programme, etc.).

Exclusif : "SysEx" (message) un type de message MIDI servant à transmettre des données qui ne sont traitées que par l'appareil ou le type en question.

Expandeur : module de générateur sonore commandé par un clavier maître ou un séquenceur. Sur un synthétiseur, il s'agit de la partie autre que le clavier, celle qui génère les sons.

Expanseur : appareil permettant d'augmenter la dynamique d'un son.

Expansion dynamique : méthode de traitement du son destinée à augmenter les différences de volume, en rabaissant les sons faibles et en augmentant les sons forts.

Expansion temporelle : allongement/raccourcissement de la durée d'un échantillon sonore sans modification de la hauteur du son.

Expression : une commande de contrôle MIDI servant à modifier temporairement le volume d'une piste ou d'une partie.

F

Facteur Q (Facteur de Qualité) : il permet d'agir sur l'efficacité d'un filtre par réglage de sa pente à la fréquence de coupure. Un paramètre d'égaliseur passe-bande ou suppression de bande. Le "Q" renvoie à la largeur de bande, soit le nombre de fréquences influencées par les réglages de ce filtre. Plus la valeur Q est élevée, plus la plage de fréquences est large.

Fader ou atténuateur : potentiomètre linéaire permettant d'atténuer ou d'amplifier le signal arrivant sur une voie de console de mixage.

Fade in : apparition progressive d'un son.

Fade out : fondu en sortie d'un son, c'est-à-dire disparition progressive de ce son.

Fading : disparition progressive d'un son (Fade out) ou apparition progressive (Fade in).

Feedback : réinjection d'une partie de la sortie d'un opérateur sur l'entrée de celui-ci (rebouclage).

Filtre : circuit électronique ou application logicielle qui modifie le timbre d'un son en atténuant certaines fréquences.

Filtre numérique : un filtre qui agit sur le timbre dans le domaine numérique plutôt qu'analogique.

Filtre passe-bas (coupe-haut) : un filtre qui étouffe les fréquences au-delà de la fréquence de coupure, le son peut être rendu plus brillant. Pour obtenir un son plus sourd, il faut diminuer la fréquence de coupure. Le filtre passe-bas ne laisse passer que les basses fréquences.

Filtre passe-haut (coupe-bas) : filtre ne laissant passer que les hautes fréquences.

Fine-tuners : complément indispensable du bloque-cordes, se sont des vis situées sur le chevalet ou le vibrato qui permettent de rectifier l'accord d'un instrument.

FireWire : norme et type d'interface à laquelle on connecte des périphériques (disques durs, cartes sons...) dont le débit peut atteindre 150 Mo/s.

Flanger : effet de modulation de la fréquence d'un signal sonore à l'aide d'une ligne à retard. Proche du chorus et du phaser.

Flat top : désigne les guitares à table d'harmonie plate.

Flight-case : étui pour avion ! Cela signifie résistant... cf. dans le chapitre Guitare -> Accessoires.

Footswitch : interrupteur à pied.

Forme d'onde : le signal d'un instrument qui a été enregistré de façon numérique.

Fréquence : nombre d'oscillations par seconde d'un signal. Elle se mesure en Hertz (Hz).

Fréquence de coupure : le principe d'un filtre est de laisser passer certaines fréquences et d'en atténuer d'autres. La fréquence au-delà ou en deçà de laquelle le filtre atténue les fréquences s'appelle la fréquence de coupure.

Fréquence d'échantillonnage : spécifie le nombre d'échantillons prélevés sur un signal analogique par seconde. Les échantillons ainsi obtenus sont convertis en valeurs numériques qui représentent l'amplitude du signal et leur position au sein de la série. Plus la fréquence d'échantillonnage est élevée, plus la restitution sera fidèle.

Fretless : se dit d'une basse ou d'une guitare dont la touche, à l'instar de celle d'une contrebasse, ne comporte aucune frette.

Frettes : ce sont les barres métalliques qui délimitent les cases sur le manche d'une guitare. Leurs dimensions et leur finition influent sur le confort et l'intonation.

Freeware : logiciel dont les droits d'utilisation ne nécessitent pas une rémunération de l'auteur.

Full duplex : le full duplex (pour les sons) permet de jouer les sons et d'enregistrer en même temps.

G

Gain : processus d'amplification d'un signal. Attention à ne pas en abuser, car vous amènerez beaucoup de souffle par la même occasion, si votre matériel n'est pas de très bonne qualité.

General MIDI : norme définissant le classement des instruments MIDI.

Générateur d'enveloppe (EG) : un circuit qui agit sur le volume ou un autre paramètre du générateur de sons à partir du moment où l'on enfonce une touche jusqu'à ce qu'on la relâche. Ainsi, l'AEG modifie le volume, le PEG la hauteur et le FEG l'ouverture du filtre.

Générateur de sons multitimbal : un générateur de sons capable de reproduire plusieurs sons à la fois.

Graveur : périphérique de stockage qui permet d'écrire des données sur un support.

Groove : renvoie aux "libertés rythmiques". Certains appareils proposent une fonction Groove que vous pouvez utiliser pour modifier le "feeling" d'un motif ou d'un morceau de façon plus ou moins drastique.

Guide-corde : petite pièce métallique installée sur les crosses droites (Strato par ex.), servant surtout à maintenir les cordes aiguës bien enfoncées dans leurs passages de sillet.

H

Hammer-on : façon de jouer à la main gauche : on pince une corde pour faire sonner une note et on tape la deuxième sans la pincer.

Hardware : se dit de tout ce qui est matériel : mémoire, disques durs, cartes vidéo, etc. Opposé du software.

Harmoniseur : dispositif électronique qui permet de transposer le son d'un instrument. En jouant un Sol, vous pouvez obtenir un "La" par exemple. On dit également "pitch shifter". Permet aussi de corriger la voix lorsque celle-ci est fausse (hélas !).

Hauteur tonale : sensation auditive liée à la fréquence fondamentale d'un son.

Hertz : unité utilisée pour mesurer la fréquence en tant que cycles par seconde. Ainsi, la note La3 d'un piano a plus ou moins la fréquence de 440 Hertz.

Hold : maintien ou blocage. Souvent présent sur les consoles de mixage au niveau des peak-mètres.

Hollow body : terme désignant les guitares à corps creux (contraire : solid body).

Horloge (clock) : dispositif de synchronisation d'événements émettant des impulsions à intervalles réguliers. Permet de régler deux machines sur la même horloge pour commander l'une par rapport à l'autre par exemple.

HPF : Hi-Pass-Filter. Filtre passe-haut.

HTDM (Host Time Division Multiplexing) : format de plug-in hybride pour Pro Tools créé par Digidesign qui allie les caractéristiques du format TDM et RTAS de "Digidesign".

Humbucker ou micro humbunking ou double bobinage : type de micro pour guitare qui emploie deux bobines aux polarités électriques et magnétiques inversées. Ils permettent de supprimer les parasites d'origine électro-magnétique.

Hypercardioïde (Supercardioïde): Similaire au micro cardioïde, avec cependant une directivité plus étroite vers l'avant et percevant un peu les sons venant de l'arrière.

I

IDE : Integrated Device Equipement. Interface entre l'ordinateur et généralement les mémoires de masse, tels que les disques durs et lecteurs CD-ROM. Correspond aux nappes se trouvant à l'intérieur de votre PC.

Idiophones : famille des instruments de musique qui sonnent par eux-mêmes, sans le secours de cordes ou de membranes. Ils peuvent être excités principalement par percussion (xylophone, cloche), par entrechoc (cymbales), par secouement (hochet) ou par raclement (crécelle).

Impédance : résistance en courant alternatif.

Initialiser : le fait de recharger la valeur de base ou de départ pour un paramètre.

Inlay : incrustation de nacre, de plastique ou autre. Les plus célèbres sont les dot inlays, les petits disques repères ornant plus de 50% des touches de guitares.

In line : type de console sur laquelle chaque voie possède deux entrées indépendantes : une réservée à la source à enregistrer et l'autre dédiée au retour de la piste du magnéto correspondante.

Input : entrée.

Insert : dans une voie de console, un effet de type insert vient s'insérer dans le chemin du signal, comme une pédale d'effet vient s'insérer entre la guitare et l'ampli. Les effets d'insert très employés sont les compresseurs, les noise gate, les distorsions et les égaliseurs.

Instruments électriques et électroniques : famille des instruments électriques (guitares, violons), qui sonnent par l'intermédiaire d'un ou de plusieurs amplificateurs, l'orgue électronique, les ondes Martenot, le piano et les claviers électroniques et, enfin, le synthétiseur, réunissant un clavier de commande et un générateur de sons. Ces instruments reproduisent les sonorités d'instruments acoustiques par synthèse ou par échantillonnage de sons préenregistrés (orgue, piano), possèdent leur propre timbre (ondes Martenot) ou bien offrent au musicien la possibilité de modifier ou de créer ses propres sons (synthétiseur).

Instrument virtuel : instrument de musique créé ou reproduit sous la forme d'un logiciel.

Instrument VST : instrument virtuel (plug-in) utilisant la technologie VST.

Interpolation : calcul de la valeur d'un échantillon d'un instant donné à partir de la valeur des échantillons précédents et suivants.

Interval Time (durée d'intervalle) : un paramètre qui retarde la transmission de blocs de données à intervalles réguliers pour permettre au récepteur de traiter les données déjà reçues.

J

Jack : format de prise (ou fiche). Jack 6,35 mm : instruments, entre autres (guitare...), mini-jack 3,5 mm : casques de baladeurs... Ce format est asymétrique.

Joystick : manette de commande, équivalente à la combinaison de deux ou plusieurs molettes. Le joystick permet donc de contrôler simultanément l'intensité de deux effets. Sur les synthés, il permet très souvent de contrôler le pitch bend et la modulation.

jumbo : lorsqu'il s'agit de frettes, cela concerne leur taille : elles sont alors très larges. Se dit aussi de certaines formes de guitare acoustique.

Jumper (cavalier) : petit bout de métal recouvert de plastique placé sur un périphérique (carte, disque dur...). En déplaçant le cavalier, on change les paramètres du périphérique. Il est ainsi possible d'informer l'ordinateur afin qu'il sache si le disque dur est maître ou s'il est esclave, par exemple.

K

Kb (Kilobit) : 1024 bits.

Kbits/s : nombre de bits par seconde, mesuré en unité de 1024 bits par seconde. Utilisé en tant qu'indicateur de la vitesse de transmission de communications.

Ko (Kilo-octets) : 1024 octets.

L

Larsen : sifflement apparaissant lorsqu'un micro capte son propre signal dans un haut-parleur : le signal entrant dans le micro est amplifié et ressort par les enceintes, qui envoient le son dans le micro, etc., ce qui amplifie le signal à l'infini, théoriquement (en fait, jusqu'à apparition de saturation).

Latence : dans le cas d'une carte audionumérique, temps mis (en ms) par un signal entre son entrée dans la carte son et sa sortie après traitements éventuels. Plus le temps de latence est faible, mieux c'est.

LE (Limited Edition) : version bridée d'un logiciel (période d'utilisation limitée, fonctions absentes), généralement fournie avec un matériel. Pro Tools LE par exemple, est fourni avec le M-box.

Led (Light emitting diode) : diode émettant de la lumière lorsqu'elle est parcourue par un courant électrique. Ce composant est aujourd'hui universellement employé comme témoin lumineux sur les appareils électroniques. Il peut être de couleurs et de formes diverses.

Level : niveau sonore.

LFO : sigle de "Low Frequency Oscillator", un circuit qui génère un signal à la fréquence très basse. Le signal du LFO peut être utilisé pour moduler la hauteur, le volume ou la fréquence du filtre, ce qui vous donne respectivement des effets de vibrato, trémolo ou WahWah.

Licence : la licence d'utilisation d'un logiciel vous permet de l'utiliser en toute légalité. Eh oui, le crack est interdit. Mais une chose est sûre : vous possédez tous une licence pour vos logiciels ou plug-in, n'est-ce pas ? ;)

Ligne à retard : voir délai.

Limiteur : compresseur dont le ratio de compression est élevé (supérieur à 10 : 1), mais généralement avec un ratio de 50 ou de 100. Il y a alors écrêtage du signal au niveau du seuil (threshold) que vous lui avez appliqué. Attention, ceci peut détériorer fortement le son s'il est trop violent. Ils disposent des mêmes réglages que le compresseur.

Lo-Fi : filtre permettant de "salir" un son en donnant l'impression qu'il a été enregistré sur du mauvais matériel. Donne un côté "roots".

Locator : sorte de "marque page" sur une partition numérique. Permet d'accéder rapidement à un point d'une partition.

Loop (boucle) : la fonction qui sert à reproduire une partie d'un échantillon de façon continue.

LPF (Low-Pass Filter) : filtre passe-bas.

LSB : sigle de "Least Signifiant Byte" (octet inférieur), à savoir l'octet décrivant une partie des valeurs d'une commande MIDI. Certaines commandes MIDI sont en effet codées sur deux octets (MSB et LSB).

M

Maître : se dit d'une machine contrôlant un ou plusieurs appareils, appelés esclaves.

MAO : Musique Assistée par Ordinateur.

Mapple : érable tout simplement. Pour la guitare, "Mapple neck", traduit parfois par "manche blanc", veut dire exactement manche en érable, mais signifie que la touche est en érable !

Master :
1.
Volume général. Permet de modifier le volume de toutes les pistes en même temps, dans les mêmes proportions.
2. Enregistrement destiné à être retravaillé ou dupliqué (généralement, enregistrement unique, pas encore dupliqué).

Mastering : ensemble de traitements audio finalisant un morceau de musique, en vue de son exploitation ou de sa diffusion.

Maximizer : mot anglais définissant l'augmentation du volume d'un son jusqu'à ce que la crête de ce son atteigne la valeur maximale permise par le support d'enregistrement.

Membranophones : ce sont surtout des tambours, dont la caisse est plus ou moins tubulaire (cylindrique, conique, en tonneau, en sablier, en gobelet, etc.), hémisphérique (timbales), ou constituée d'un cadre (tambour de basque). Sont considérés ensuite d'autres éléments comme le mode de fixation de la peau (collée, lacée, clouée, cerclée), la façon de frapper l'instrument et la matière de la caisse.

Mémoire de masse : toute la mémoire n'étant pas exploitable directement par le processeur et destinée au stockage supposé inscriptible (disques durs, bandes, CD-R etc...).

Mémoire de scène : elle enregistre tous les réglages en vigueur au moment où vous les sauvegardez. Ces réglages peuvent être chargés à tout moment.

Mémoire Flash : c'est un type de mémoire qui se conserve même sans alimentation. Elle sert par exemple à garder les paramètres d'un multi-effet même si on le débranche, ou si on change la pile.

Mémoire morte : c'est une mémoire qui n'est pas modifiable. Elle sert par exemple à placer des données vitales pour l'ordinateur, sans risque de les voire disparaître, comme pour le BIOS. Maintenant souvent remplacée par de la mémoire Flash qui permet de faire des mises à jour.

Mémoire vive : c'est la mémoire utilisable directement par le microprocesseur pour charger logiciels et données et les modifier.

Merge : sommation de signaux électroniques. Concerne surtout le MIDI.

Micro : instrument de prise de son qui transforme les vibrations sonores en vibrations électriques. Il existe trois types de microphones : le microphone dynamique, le microphone électrostatique, répartis eux- même en plusieurs types selon leur directivité : le micro cardioïde capte les sons vers l'avant ; le micro omnidirectionnel capte les sons dans toutes les directions ; le micro en 8 capte le son en avant et en arrière mais peu sur les côtés (Il existe aussi les micros super cardioïdes et hyper cardioïdes). Le troisième type de micro étant le microphone émetteur sans fil ou HF (VHF ou UHF).

Microphone dynamique : sa qualité principale est la robustesse mécanique et électrique. Il est en général limité à 15 kHz du côté des hautes fréquences. Il résiste très bien aux fortes pressions acoustiques. Son prix est relativement modéré. Son impédance caractéristique est faible (200 ohms), et son niveau de sortie très faible (-55 à -75 dBm).

Microphone électrostatique : beaucoup plus fragile et beaucoup plus cher que le micro électrodynamique, ce microphone est toutefois plus sensible et peut monter en fréquence jusqu'à 20 kHz. Son impédance caractéristique est faible (200 ohms), et son niveau de sortie, un peu plus élevé qu'un microphone électrodynamique puisqu'il a subit une préamplification, varie de -40 à -60 dBm. Le microphone électret possède à peu près les mêmes caractéristiques ; il coûte cependant moins cher. Ces microphones nécessitent tous deux d'une alimentation en tension continue de +48V. Elle est fournie le plus souvent par la console de mixage (alimentation fantôme ou phantom).

Microphone HF : il envoie le signal vers la console non pas au moyen d'un fil, mais par voie hertzienne (VHF ou UHF). Le système se compose d'un émetteur miniature, placé dans le microphone ou dans un boîtier porté par la personne, et d'un récepteur placé sur scène ou à proximité de la console. Le signal sort au niveau ligne du récepteur sous forme symétrique ou asymétrique puis est envoyé vers la console. Les principaux types étant : le micro à main, le micro-cravate, le micro serre tête ou pastille, le micro pour les instruments de musique...

Microphonie : tendance de certains micros pour guitare à capter des choses autres que magnétiques, comme les coups de médiator par exemple. A éviter absolument !

MIDI : sigle de "Musical Instrument Digital Interface", la norme qui permet l'échange de données entre instruments de musique. La plupart des instruments électroniques actuellement disponibles sont compatibles avec le MIDI et proposent donc au moins une prise MIDI. De tels instruments peuvent être connectés les uns aux autres, permettant ainsi la commande à distance ou la constitution de systèmes de reproduction automatique.

MIDI-In / MIDI-Out / MIDI-Thru : prise d'entrée/de sortie d'une interface MIDI. Le MIDI Thru quant à lui permet, dans une interface MIDI, de délivrer le même signal que celui qui entre dans la prise MIDI-In. Cette prise permet de relier et de contrôler plusieurs appareils musicaux en même temps.

MIDI Time Code (MTC) : un signal de synchronisation temporel permettant la synchronisation d'instruments MIDI avec des enregistreurs multipistes ainsi que d'autres dispositifs d'enregistrement/de reproduction. Le code MTC est en fait basé sur le code SMPTE généralement utilisé dans les mondes audio et vidéo.

MME : driver permettant d'écouter ou d'écrire des fichiers audio sous Windows. Les drivers MME sont installés en standard avec Windows et sont limités en ce qui concerne les performances de transferts de flux audio. On lui préfère les drivers ASIO.

Modulateur en anneau : cf. Ring modulator.

Modulation : modification d'un signal, appelé "porteur", par un autre signal appelé "modulateur". La modulation permet de créer des effets de vibrato ou de trémolo par exemple.

Monophonique : instrument capable de ne jouer qu'une seule note à la fois.

Morphing : effet de transition entre deux sons (en audio).

Motif : ce terme renvoie à une multitude de données pouvant être enregistrées en mode PATTERN. Il est possible de répéter un motif, d'en choisir d'autres, etc., afin de créer une continuité musicale. Les motifs sont constitués de 1 à 16 phrases assignées aux pistes du motif.

MSB : sigle de "Most Signifiant Byte", l'octet supérieur d'une commande MIDI codée sur deux octets (MSB et LSB) afin d'élargir la plage de réglage.

Multipiste : permet d'enregistrer plusieurs parties musicales indépendamment, afin de les mixer par la suite.

Multiprocesseur : se dit d'une carte mère pouvant recevoir plus d'un processeur, ou d'un logiciel sachant tirer partie de la présence de plusieurs microprocesseurs.

Multi-effet : appareil réunissant en son sein plusieurs effets. Il en existe plusieurs types, du pédalier au rack sophistiqué.

Mute :
1.
(guitare) : vocable désignant sur les amplis à lampe modernes un interrupteur qui met la section de puissance et le HP hors service.
2. sur une table de mixage, bouton permettant de rendre la tranche concernée silencieuse, sans toucher au fader de volume. Pensez à l'utiliser à chaque fois que vous débranchez votre micro, ou tout autre appareil relié à votre console. Ceci économisera vos enceintes (et vos oreilles ! ).

N

Niveau d'échantillonnage : le niveau du signal (niveau d'enregistrement) réglé pour l'échantillonnage.

Niveau d'envoi (Send Level) : désigne le volume du signal qui est envoyé à un certain bus en vue d'un traitement par un effet. Le niveau du signal transmis par l'effet s'appelle "Return Level" (niveau de retour).

Nœud : point fixe d'une corde vibrante.

Noise-gate : porte à bruit. Circuit électronique qui ne laisse passer un signal électroacoustique qu'à partir d'un certain seuil, diminuant ainsi nettement le bruit lorsqu'on ne joue pas. Ce seuil est généralement réglable. Peut être aussi utilisé à des fins créatives, mais c'est alors réservé aux tables de mixage. Les réglages sont les suivants : treshold (le seuil), c'est le niveau du signal en dessous duquel la porte s'ouvre (le signal ne passe plus) ; attack (temps d'attaque), temps d'ouverture de la porte (le signal disparaît) ; release (temps de relâchement), c'est le temps de fermeture de la porte (le signal revient). Certains noise-gate ne procèdent pas à une disparition complète du signal mais seulement à une atténuation. Elles disposent alors d'un réglage supplémentaire appelé atténuation et réglable de 0 à -90dB.

Normalisation : réglage de volume sonore par rapport à un volume maximum. Un son normalisé à 90 % signifie que le volume maximum (ou crête) le plus élevé du passage sonore normalisé sera au 9/10ème du volume maximal qu'il est possible d'atteindre avec le système utilisé.

Normalize : le fait d'augmenter le volume d'un échantillon au maximum en agrandissant l'amplitude de la forme d'onde de sorte que la crête la plus élevée se situe juste en dessous du seuil de distorsion.

Notch-filter : il s'agit d'un filtre très sélectif qui permet de supprimer une fréquence et pas celles qui l'entourent. C'est très utilisé dans la lutte contre l'effet larsen.

NRPN : sigle de "Non-Registered Parameter Number". Il s'agit d'une commande de contrôle MIDI permettant l'édition des réglages du filtre, de l'enveloppe (EG), de la hauteur et du volume de chaque instrument d'une voix de batterie (Drum).

Numéro d'appareil : un canal MIDI spécial pour la transmission de données SysEx. Il existe des numéros d'appareil 1 à 16. Des données SysEx transmises par un dispositif ne sont exécutées/traitées que si le récepteur utilise le même numéro d'appareil que l'expéditeur.

Numéro de banque : les appareils contenant énormément de sons les subdivisent en plusieurs banques. Aussi, les numéros de banques MSB et LSB font dès lors partie des adresses des sons.

O

Octaver : effet doublant la note que vous jouez à l'octave inférieure (voire même deux octaves au dessous).

Octet : groupe de 8 bits numériques. Chaque octet peut être représenté au moyen d'un chiffre hexadécimal à deux caractères. Ce type de notation est utilisé pour représenter les données MIDI, la capacité de mémoire ainsi que d'autres valeurs numériques.

Offset Edit : un type d'édition qui influe sur le paramètre en question en "décalant" la valeur réglée vers le haut ou vers le bas.

Omnidirectionnel : se dit lorsque le son est émis ou reçu de la même manière quel que soit l'angle d'orientation de l'émetteur (enceinte) ou du récepteur (micro).

Optimiser (optimize) : le fait de "défragmenter" la mémoire d'échantillons pour faire en sorte que la mémoire libre se présente comme un grand bloc plutôt que sous forme de petits segments éparpillés.

Oscillateur : générateur de son basique dans un synthétiseur. Propose généralement une forme d'onde sinusoïdale, carrée, triangulaire ou en dents de scie.

Output : sortie.

Overclocking : action d'augmenter la vitesse d'un microprocesseur au-delà de la vitesse recommandée par son constructeur. Augmente les performances, mais raccourcit la durée de vie du processeur (peut même le "cramer" si on exagère !).

Overdrive : effet de distorsion du signal.

Overdub (ajout) : une approche pour l'enregistrement en temps réel sans effacer ce qui a été déjà enregistré.

P

Pan (Panoramique) : le paramètre qui permet de régler la position d'un son dans l'image stéréo (gauche/droite).

Panpot : potentiomètre ajustant le panoramique.

Parameter Change : un message SysEx MIDI permettant l'édition des paramètres d'un instrument à partir d'un autre dispositif.

Paramètre : une fonction ou un réglage pouvant être édité.

Part(ie) : un son piloté via l'un des 16 canaux MIDI disponibles est aussi appelé une "partie" ou, selon l'instrument, un "Part".

Patch : au sens musical, ce terme désignait à l'origine les câbles permettant de faire des liaisons entre les différents modules d'un synthétiseur. Le sens a évolué et le mot sert aujourd'hui à désigner l'ensemble des paramètres nécessaires à la création d'une sonorité. Par extension, ce mot est parfois employé pour désigner la sonorité créée, tout comme l'ensemble des valeurs des paramètres qui caractérisent un son sur un multi-effet.

Pattern : ensemble des notes constituant une base à répéter (comme une boucle de batterie).

PCI : type de bus utilisé pour connecter la majorité des cartes d'extensions.

PCM (Pulse Code Modulation) : modulation par impulsions codées. Type de codage de sons échantillonnés (CD audio).

Peak : crête. Saturation très courte, du fait d'un signal trop fort (craquement). Elle se caractérise par la couleur rouge sur votre peak mètre.

PFL (Pre-Fade Listen) : le PFL permet d'écouter une sélection de pistes au casque, sans pour autant avoir besoin de les réintégrer vers les haut-parleurs.

Phasing/Phaser : effet obtenu en superposant à un signal le même signal, mais filtré ou en décalage de phase (quelques millisecondes plus tard). Le déphasage fait que certaines fréquences s'amplifient, alors que d'autres s'annulent.

Phrase : une "partie" musicale au sein d'un motif : un motif de batterie, une ligne de basse ou une partie d'accords.

Phrasé : art de grouper les sons d'une mélodie au moyen des liaisons, respirations, accentuations.

Pickguard : plaque protégeant (guard) le corps de la guitare des coups de médiator (pick) ; Fender s'en est même servi pour supporter toute l'électronique de la guitare.

Piezo-électrique : "micro" composé par un cristal que l'on emploie pour capter le son acoustique d'une guitare. Le courant électrique est généré par la déformation (infime !) du cristal et il est généralement de très faible intensité. On a donc recours à un préampli. On dit souvent coupleur piezo.

Piste : un endroit (imaginaire) où les données de jeu sont enregistrées.

Piste BPM : une piste du séquenceur servant à enregistrer les changements de BPM qui sont exécutés lors de la reproduction.

Piste de séquence : l'endroit (imaginaire) où les données de séquence MIDI se trouvent après l'enregistrement et lors de la reproduction.

Piste EG : un générateur d'enveloppe qui permet de modifier la hauteur des notes jouées entre l'enclenchement et leur relâchement.

Pitch : vitesse à laquelle est lu un sample, un vinyle etc. Définit donc la vitesse et la hauteur tonale.

Pitch Bend : modification de la hauteur d'un son par une molette ou un joystick.

Pitch-shifting : le pitch-shifting consiste à changer la note, donc la hauteur d'un sample, en restant au même tempo, donc sans modifier la durée comme avec la méthode classique de transposition d'un échantillon sonore. L'opération inverse est le time-streching.

Pleurage (ou scintillement) : variation de la vitesse d'un lecteur (tourne-disque, CD, MD, K7 etc.) qui entraîne un miaulement des sons.

Plug-in : petit programme destiné à étendre les possibilités d'un logiciel. La plupart du temps, il s'agit d'effets (reverb, chorus...), de générateurs de son (synthé), ou encore d'utilitaires (gravure de CD directement depuis un éditeur audio).

Point de début : l'endroit où démarre la reproduction d'un échantillon.

Point de fin : l'endroit où la reproduction d'un échantillon doit s'arrêter.

Polyphonie : le nombre de notes pouvant être reproduites simultanément par un générateur de sons.

Polyphonique : comportant plusieurs voix.

Pontets : petites pièces réglables sur lesquelles reposent les cordes au niveau du chevalet sur une guitare électrique. L'équivalent du sillet de chevalet pour une guitare acoustique.

Portamento : un effet qui produit des transitions plus fluides entre les notes jouées (glissando). Plus la valeur Portamento Time est élevée, plus la transition entre deux notes sera lente. La valeur "0" signifie que la transition s'effectue directement (pas de glissement).

Préampli : appareil qui amène le signal à un niveau dit "ligne" et qui permet généralement d'agir sur diverses composantes du son.

Presets : programmes établis en usine ou prédéfinis par l'utilisateur.

Prise DIGITAL IN/OUT : prises coaxiales (à deux lignes) pour la réception et la transmission de signaux audionumériques.

Prise OPTICAL IN/OUT : prise optique (en fibre de verre) pour la transmission et la réception de signaux audionumériques.

Pseudo-stéréophonique : se dit d'un processeur lorsqu'il offre deux sorties mais une seule entrée. La vraie stéréo implique un traitement distinct pour chacun des canaux.

Pull-off : c'est l'inverse du hammer-on : on pince la corde et on retire le doigt de la main gauche pour faire sonner une note plus grave.

Punch-In/Out : une façon d'enregistrer en temps réel où l'on spécifie les endroits où l'enregistrement doit être activé et désactivé. Le reste de la piste ne changera donc pas.

Push-pull : pousser-tirer. Appliqué à un potentiomètre, cela signifie qu'il y a un inverseur déclenchable en tirant le bouton. C'est aussi un terme technique définissant une façon de faire travailler les lampes.

PWM (Pulse Width Modulation) : modulation de la largeur d'impulsion par un signal de commande.

Q

Q (largeur de bande) ou facteur Q : il permet d'agir sur l'efficacité d'un filtre par réglage de sa pente à la fréquence de coupure. Un paramètre d'égaliseur passe-bande ou suppression de bande. Le "Q" renvoie à la largeur de bande, soit le nombre de fréquences influencées par les réglages de ce filtre. Plus la valeur Q est élevée, plus la plage de fréquences est large.

Q-sound : méthode de traitement du son permettant d'élargir la stéréo et de faire du 3D virtuel.

Quantize : une fonction permettant de "resserrer" le timing d'une partie (souvent des notes, parfois aussi d'autres événements) enregistrée en temps réel. Cela produit une sensation plus "carrée". Se dit également Quantisation, Autocorrection ou Quantification.

R

Rack : petite armoire fixe ou mobile au format standard de 19 pouces de large. Elle est utilisée pour le rangement et la protection des appareils : effets, amplificateurs, etc.

RAM (Random Acces Memory) : en français, mémoire vive. C'est la mémoire directement accessible par le microprocesseur. On peut y écrire les données, les lire, les effacer etc.

Redo : la fonction qui rétablit le réglage ou l'état en vigueur avant de faire appel à la fonction "Undo" ; on annule donc l'annulation.

Réflexion : changement de direction du son provoqué par un obstacle. L'angle de réflexion est égal à celui d'incidence.

Release (Relâchement) : phase finale d'un son. C'est le passage du maintien ou de la partie soutenue à l'extinction totale du son (après le relâchement de la touche ou de la corde...). Correspond au dernier paramètre d'un générateur d'enveloppe du type ADSR.

Remapping : concerne le MIDI. Possibilité d'affecter un patch à un numéro de programme, indépendamment des numéros respectifs.

Replace (écrasement) : une façon d'enregistrer en temps réel ou en mode Punch-In, où la nouvelle version remplace (écrase) la version précédente.

Résonance : un paramètre qui augmente le volume du signal traité aux alentours de la fréquence de coupure. Comme les harmoniques de cette plage de fréquences sont plus audibles, le son devient un peu plus synthétique, dur, strident, etc.
En acoustique, il s'agit de la propriété d'accroître la durée ou l'intensité du son : La résonance d'une salle.

Reverb : réverbération. Effet de prolongement du son dû aux réflexions que l'on trouve pratiquement partout à l'état naturel. Les exemples les plus marquants sont une spécialité des églises.

Reverse : renvoie à une fonction qui permet de reproduire un échantillon ou un extrait à l'envers (de la fin au début).

ReWire : câble virtuel entre plusieurs logiciels, ce qui leur permet de se synchroniser et de jouer ensemble. Par exemple, Reason avec Cubase ou Nuendo.

Ring modulator (Modulateur en anneau) : module qui permet d'obtenir des sons complexes à partir de deux signaux, l'un modulant l'autre.

ROM (Read Only Memory) : ou mémoire morte. Mémoire dans laquelle on ne peut que lire. Toute opération d'écriture y est impossible. Les réglages Preset résident en général en mémoire ROM.

Routage : redirection des entrées d'un appareil (carte audio-numérique, interface MIDI, patch, table de mixage etc.) vers les sorties de ce même appareil (selon certains paramètres fixés physiquement de manière logicielle). Permet de choisir des pistes à reporter sur un magnéto par exemple. Connu aussi sous le nom de Routing.

RPN : sigle de "Registered Parameter Number". Ces commandes MIDI permettent de modifier les réglages de la partie souhaitée via MIDI. Il s'agit notamment de l'intervalle Pitch Bend et de l'accord.

RT60 : le temps de réverbération (Reverberation Time), ou RT60, est le temps exprimé en secondes que met un son pour s'atténuer de 60 dB après son extinction.

RTAS : format de plug-in pour les plates-formes Pro Tools.

S

S/N (Signal/Noise) : rapport signal / bruit. Indique la proportion du signal utile par rapport aux parasites.

Sample (échantillon) : un signal qui a été enregistré numériquement et qui peut être reproduit de diverses façons.

Sampler : appareil MIDI spécialisé dans la technique de l'échantillonnage sonore et dans le traitement d'échantillons.

Sampling : échantillonnage.

SCSI (Small Computer System Interface) : interface entre un ordinateur et un périphérique. Rapide pour le transfert de données, il a l'avantage de moins ralentir l'ordinateur que l'E-IDE pendant l'accès disque.

Section : un terme utilisé pour désigner les 16 types de motifs d'un Style donné. Les motifs (Pattern) sont sélectionnés en spécifiant le Style et la Section.

Sélection de banque LSB : commande MIDI permettant de sélectionner davantage de sons. Ces sons additionnels sont subdivisés en banques dont vous pouvez spécifier l'adresse.

Sensibilité : pour un microphone, tension de sortie de celui-ci en fonction de la pression acoustique qui lui est appliquée. Les micros statiques sont beaucoup plus sensibles que les micros dynamiques.

Sensivity : désigne à quel point un aspect sonore (le volume, par exemple) peut être influencé (via le touché, par exemple).

Séquenceur : un dispositif ou une fonction permettant d'enregistrer, d'éditer, de modifier et de reproduire un morceau de musique sous forme de données MIDI.

Shareware : forme de distribution de logiciels dans laquelle les programmes sont fournis gratuitement pour une période de temps limité. Si vous appréciez un programme, vous êtes censé souscrire la licence et régler les droits à l'auteur ; vous aurez alors éventuellement droit à un logiciel plus complet pour un temps illimité.

Sifflante : consone fricative dont le résultat ressemble à un sifflement (Exemples : "s", "f", "ch", "sh", etc.).

Sillet : accessoire situé près de la tête d'une guitare et sur laquelle reposent les cordes.

Sillet de chevalet : sur une guitare acoustique, c'est la petite barre sur laquelle reposent les cordes au niveau du chevalet. Sur une guitare électrique, il est souvent matérialisé par des pontets.

Simple-bobinage ou single-coil : micro pour guitare doté d'une seule bobine. Ce furent les premiers, ils sont généralement sensibles aux parasites.

Slot : connecteur sur lequel sont regroupés un certain nombre de signaux.

SMF (Fichier Standard MIDI) : SMF est le sigle de "Standard MIDI File". Il s'agit d'un format de séquence pouvant être lu par la plupart des séquenceurs actuellement disponibles.

SMPTE : protocole défini par la Society of Motion Picture & Television Engineers, destiné à synchroniser différents appareils entre eux (ordinateurs, magnétoscopes, séquenceurs, etc.).

Soft (pédale douce) : commande de contrôle MIDI servant à signaler l'utilisation de la pédale douce (qui diminue le volume des notes jouées).

Software : se dit de tout ce qui est logiciel, par opposition au hardware.

Solfège :

solfège

Solid body : guitare à corps plein.

Solo : sur une table de mixage (et séquenceurs), bouton permettant de rendre toutes les pistes silencieuses, excepté la tranche affectée par ce bouton.

Son échantillonné : un son (une voix) basé sur un seul échantillon que l'on numérise avec la fonction Sampling.

Song : une composition musicale créée en enregistrant des données de jeu dans une ou plusieurs pistes.

Sostenuto (pédale tonale) : commande de contrôle MIDI servant à signaler l'utilisation de la pédale tonale (qui permet de maintenir les notes jouées).

Souffle : son aigu provenant de l'amplificateur.

Speakon : par ses qualités de robustesse et de fiabilité, ce connecteur est en train de devenir le standard de référence pour la connexion des enceintes. Très fiable, vérouillable, il présente aussi l'avantage d'éviter toute confusion avec les connecteurs XLR. Un des avantages du connecteur speakon est qu'il permet de brancher avec un seul connecteur des systèmes bi-amplifiés. Ses contacts sont éprouvés pour une tension de 250 volts et un courant de 30 ampères.

Split : littéralement "séparation". Possibilité de ne connecter qu'une seule bobine d'un micro humbucking. Splitter, c'est donc lorsqu'on supprime (électroniquement) une bobine sur un humbucker.

Stack : se dit d'un ampli à plusieurs étages (baffle tête).

Streaming : transfert d'un flux de données (audio, vidéo ou autre).

Style : le nom utilisé pour un ensemble de 16 Sections.

Supercardioïde (Hypercardioïde): Similaire au micro cardioïde, avec cependant une directivité plus étroite vers l'avant et percevant un peu les sons venant de l'arrière.

Sustain : temps que met une note pour s'évanouir naturellement. Généralement, sur une guitare, plus c'est long, plus c'est bon ! C'est la troisième étape de l'enveloppe d'un son (release) d'un synthétiseur (ADSR). Une pédale de sustain permet de prolonger le son lorsqu'on l'enfonce.

Sweeping (guitare) : la terminologie du "jeu en sweeping" implique un jeu en balayage contrôlé au médiator sur deux ou plusieurs cordes, ayant pour but d'augmenter la rapidité d'exécution de certains traits parfois irréalisables en aller-retour. Ce type de jeu est en effet particulièrement adapté à une approche de phrasé rapide sur les positions d'arpèges ; on peut également combiner cette technique au jeu en aller-retour pour accroître sa vitesse en descente de gammes.

Switch : interrupteur.

Symétrique : liaison basée sur deux conducteurs et un blindage.

Synchronisation : la fonction qui permet d'adapter le tempo d'enregistrement et de reproduction d'un appareil avec celui d'un autre (séquenceur, boîte à rythmes, etc.).

SysEx (message) : un type de message MIDI servant à transmettre des données qui ne sont traitées que par l'appareil ou le type en question.

Système d'exploitation (OS) : logiciels responsables de l'allocation des ressources système (mémoire, le temps de microprocesseur, les périphériques etc.) et de la bonne collaboration entre tous les composants matériels et logiciels. Tous les programmes utilisent le système d'exploitation pour accéder aux ressources système au fur et à mesure qu'ils en ont besoin. Le système d'exploitation est le premier programme à être chargé au démarrage de l'ordinateur et il reste ensuite en permanence en mémoire. Il offre à l'utilisateur une foule d'utilitaires afin de simplifier le travail avec l'ordinateur (Ex. : Windows, MacOS, Linux, BeOS, AmigaDOS, TOS, Unix, etc.).

T

Tablature : notation musicale dont le principe repose sur l'utilisation de chiffres et de lettres indiquant l'emplacement des doigts sur l'instrument.

Tap : le bouton [TAP] permet d'enregistrer la valeur BMP souhaitée en "tapant" dessus au tempo du morceau.

Tapping à deux mains ou THT : façon de jouer popularisée par Van Halen qui consiste à jouer avec les deux mains sur le manche de la guitare.

TDM ( Time Division Multiplexing) : architecture hardware multicanal ayant donné son nom à un format de plug-in audio créé par "Digidesign" pour "Pro Tools". Il utilise le DSP se trouvant sur les cartes hardware de Pro Tools cd, qui décharge le processeur de l'ordinateur.

Temps réel : se dit des tâches exécutées forcément dans un laps de temps donné. Les plug-in que vous mettez en insert sur votre table de mixage virtuelle agissent en temps réel.

Tessiture : étendue dans le grave et dans l'aigu des sonorités les plus adaptées à un instrument ou à un chanteur.

Threshold : seuil, niveau de déclenchement. Quand le niveau du signal dépasse le Threshold, il est traité (compression etc.).

Thru : à travers. Terme désignant une prise de sortie qui restitue le signal tel qu'il est entré (MIDI Thru).

Tilt-back : se dit des crosses (ou tête) partant en arrière et formant un angle avec le manche, comme la Les Paul par exemple.

Timbre : l'un des cinq paramètres déterminant l'identification d'un son, les quatre autres étant la hauteur, la durée, l'intensité et la localisation dans l'espace.

Timecode : mesure du temps divisé en heures, minutes, secondes, et images, étant destiné à la synchronisation du son avec des appareils vidéos.

Time-stretching : expansion/compression temporelle. Technique destinée à rallonger/raccourcir la durée d'un échantillon sans en modifier la hauteur. Contraire : Pitch-shifting.

Toggle switch : inverseur de micros à trois positions qui fut une tradition chez Gibson.

Ton pour guitare : ce sont les frettes à l'état brut, qui ne sont pas encore coupées.

Touche (pour une guitare) : c'est l'endroit du manche de la guitare sur lequel sont posées les frettes et où vous avez l'habitude de mettre vos petits doigts agiles et musclés.

Toucher : une valeur qui décrit la vitesse (force) avec laquelle une touche a été pressée.

Track : piste (ex : audio track, piste audio).

Transducteur : dispositif transformant une grandeur physique en une autre grandeur physique (micro, haut-parleur...).

Trémolo : un effet qui résulte de la modulation cyclique du volume. Se dit "vibrato" en anglais, mais attention, ne pas confondre (faux ami) !

Trigger : signal de déclenchement. Souvent utilisé pour la batterie. En triggant votre piste (caisse claire par exemple), vous déclenchez des événements MIDI. Vous pouvez ainsi remplacer le son de votre caisse claire par un autre sample.

Trim : une opération avec laquelle on "taille" les échantillons en spécifiant les points de départ et de fin, pour ensuite effacer tout ce sui se trouve devant/derrière.

Trimpot : potentiomètre généralement réglable à l'aide d'un tournevis, pour des réglages sur lesquels on intervient que très rarement.

Tweeter : haut-parleur de petit diamètre ayant pour fonction de retranscrire les fréquences hautes.

U

Undo : une fonction qui annule la dernière modification en date.

USB (Universal Serial Bus) : Bus série universel. Format de prise permettant de brancher jusqu'à 127 périphériques en série, à chaud (ordinateur en fonctionnement).

V

Varispeed : procédé destiné à faire varier la vitesse de rotation d'un disque ou autre, avec variation de la hauteur tonale.

VCA (Voltage Controler Amplifier) : amplificateur commandé par tension. C'est un élément qui fait varier l'intensité sonore du signal audio qui le traverse en fonction du courant de commande qui lui est appliqué (en général, la tension de sortie du générateur d'enveloppe).

VCF (Voltage Controler Filter) : filtre dont la fréquence de coupure est commandée par la tension. Sur certains synthés, la résonance du filtre peut aussi être commandée par tension.

Vélocité : vitesse d'enfoncement ou de relâchement des touches d'un clavier.

Vibrato : dispositif qui permet de diminuer (parfois augmenter aussi) la hauteur des notes jouées en détendant les cordes sur la guitare. Sinon, il s'agit de la variation rapide de la hauteur d'un son autour de la fréquence (par exemple, le léger mouvement d'un doigt sur la corde d'une guitare ou d'un violon). Ne pas confondre avec le "trémolo".

Violoning : suppression de l'attaque des notes qui donne une sonorité se rapprochant de celle du violon. Peut se faire soit avec le bouton de volume de la guitare, soit à l'aide d'une pédale de volume ou d'un compresseur réglé en conséquence.

Vocoder : système de filtres destiné à transformer le son d'un signal (la voix par exemple).

Voice (voix) : le terme utilisé pour désigner les sons de l'appareil que l'on peut choisir et piloter.

Vu-mètre : en sonorisation, appareil de contrôle du niveau efficace d'un signal électroacoustique. Cet appareil, gradué en décibels, peut se présenter sous la forme d'un galvanomètre à aiguille ou sous la forme d'un bargraph à leds.

VST (Virtual Studio Technology) : norme développée par Steinberg et permettant la création de plug-in et d'instruments virtuels.

W

Wah-Wah : un effet qui produit des modulations (cycliques du timbre).

Wav : format non compressé de fichier audio utilisé sur les plates-formes Windows.

Wet : un signal audio traité par un effet. En règle générale, on n'utilise jamais que le signal traité par l'effet. Pour la plupart des effets, on établit un mélange du signal qui est traité par l'effet (souvent appelé "Wet") et du signal entrant qui contourne l'effet ("Dry").

Wordclock : signal de synchronisation destiné à faire coïncider les horloges de deux ou plusieurs appareils reliés entre eux par leur interface numérique.

Workstation : en musique, ce terme désigne une machine regroupant au moins un synthétiseur, un séquenceur et une partie rythmique.

X

XLR (Xternal, Live, Return) : format de prises (ou fiches), rondes à trois broches, transportant un signal symétrique : masse, signal "live" et signal "return". On le trouve notamment pour les microphones ou bien pour les câbles de très longue distance.

Y

Yellow Book : contient les spécifications pour les CD-ROM.

Z

 

Haut de la page


Télégraphe musical

Télégraphe musical

Ce petit clavier débouchant sur une série de cornets servant de "haut-parleurs", conçu par Elisha Gray en 1876, marque les débuts de l'oscillateur éléctrique (contrôle du son par voltage discontinu).

Accordoir - Clé accordeur piano

Accordoir pour piano
(Clé d'accord piano)

Plan de site | Mentions légales | RSS | Netvibes | MyYahoo!

Eric Karolewicz - 99 cité Bandini, rue Erchin, 59287 LEWARDE - Téléphone : 06 15 17 71 61
www.pianoetguitare.com

Accordeur de pianos région Nord / Pas-de-Calais
Douai Lille Cambrai Arras Hénin Beaumont Lens Villeneuve d'Ascq Orchies Roubaix Tourcoing Aniche Denain Valenciennes Béthune Bruay la Buissière Marchiennes Armentières Liévin Arleux
Professeur de guitare à Douai et dans le douaisis...

© Piano et Guitare 2017
Piano et Guitare : Accordeur de piano Nord Pas de Calais Lille Douai